15 49.0138 8.38624 1 0 4000 1 https://carolinanoval.fr 300 0
theme-sticky-logo-alt
theme-logo-alt
Du "zéro déchet" dans notre mental

Du « zéro déchet » dans notre mental

Et si l’on essayait de pratiquer du « zéro déchet » aussi dans notre mental ? Nous sommes déjà beaucoup à adhérer aux mouvements zéro déchet, tri et minimalisme. Mais, pensons-nous à adopter des gestes identiques pour prendre soin de notre mental et améliorer l’état de nos pensées ?
Je dirais que oui, mais malheureusement pas assez. Ainsi, notre esprit souvent agité, se retrouve à l’origine de plusieurs sortes de troubles mentaux.
Certes, il est moins facile de ranger les tiroirs dans notre tête. Mais ce travail est nécessaire pour que nous puissions vivre avec plus de joie.

« Travaille à purifier tes pensées ; si tes pensées ne sont pas mauvaises, tes actions ne le seront point. « 

Jean-Étienne-Judith Forestier

Les déchets susceptibles de rester coincés dans notre mental

Nous sommes un reflet du bagage que nous chargeons depuis l’enfance, peut-être, depuis notre naissance et j’irai encore plus loin.
Nous subissons une programmation depuis notre existence, pour être des personnes plus ou moins solides, plus ou moins heureuses, etc. Le ressenti des expériences vécues tout au long de notre vie, va influencer la personne que nous sommes chaque jour.
Nous évoluons et les évènements n’arrêtent pas de se produire. Malheureusement, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, beaucoup d’évènements moins heureux se produisent et restent coincés dans notre mental. À savoir, les mauvaises pensées sont si nuisibles à notre bien-être, tout comme les déchets pour notre planète. Sans que nous nous en rendions compte, nous finissons par tomber dans les pièges d’un esprit perturbé par des évènements qui demeurent difficiles à éliminer.

Prenons l’exemple d’une personne qui a développé un manque de sécurité, parce qu’on lui a fait croire durant son enfance qu’elle était nulle. Cette personne risque de vivre dans la peur de l’échec et de ressentir en continu l’angoisse de faire des erreurs. Ce sentiment peut l’emmener à l’épuisement de son énergie mettant en danger sa santé et parfois celle de son entourage, s’il s’agit de quelqu’un ayant tendance à l’égoïsme ou à l’égocentrisme.

Quel que soit le type « d’ordure » stockée dans notre conscient ou inconscient, plus ou moins toxique et provenant d’un passé plus ou moins lointain, nous devrons la traiter. Il est essentiel de faire du « zéro déchet » dans notre mental afin de l’apaiser quotidiennement. Peu importe la méthode utilisée, c’est fondamental d’éliminer ce qui pollue notre esprit afin de le nettoyer, de l’aérer et de l’apaiser.
Il est tout aussi important de faire attention aux nouvelles pensées.

Trouver le bonheur en pratiquant le « zéro déchet » dans notre mental

Malgré nos différences, nous avons tous la même finalité, être heureux et se sentir bien dans sa peau. Un objectif humble, mais si difficile à atteindre de nos jours.
Ayant moi-même subi une souffrance causée par mon esprit agité et par un entourage « pollué », je sais que cela peut être dur à gérer.
Heureusement pour nous, il est possible de sortir de ces schémas toxiques et vicieux. Cependant, il faut avoir en tête que le travail à réaliser peut demander des efforts importants et beaucoup de volonté de notre part.
De toute façon, vivre avec un esprit agité épuise notre énergie, il vaut mieux donc l’utiliser pour traiter ce qui nous perturbe.

Le jour où nous arrivons à ne plus nourrir les pensées néfastes dans notre esprit, nous libérons de la place pour les pensées positives. Ainsi, notre esprit s’apaise et ne laisse plus beaucoup de place pour l’angoisse et pour l’anxiété. Notre cœur de son côté, se remplit d’amour et s’ouvre à de nouvelles découvertes.
Ce changement d’état d’esprit nous permettra de réaliser des projets de vie plus alignés avec nos vrais passions et de vivre de manière plus épanouie.

N’oublions pas cependant qu’entretenir notre mental est un travail à faire régulièrement. Toutes les peurs, angoisses, etc. qui trouble l’esprit doivent être immédiatement traitées afin d’éviter un grand gaspillage d’énergie à les gérer au quotidien.

Comment faire le tri et traiter les « déchets » qui demeurent dans votre esprit ?

Je partage quelques pistes qui m’ont beaucoup aidé à trouver un esprit apaisé. Avec beaucoup de volonté et de la persévérance, il est possible de faire du « zéro déchet » dans notre mental.

  • Faire de la méditation, trouvez la technique qui vous convient le mieux. Vous avez tendance à dire, « non, je n’ai pas le temps » ? Bien souvent, quand nous avons envie de faire quelque chose, nous trouvons le temps. Dans le cas contraire nous trouvons des excuses. Tout est une question de gestion des priorités.
    Le moment où j’écris ces mots, je me trouve confinée comme la moitié du monde, et je ne peux rien faire pour changer cette situation.
    C’est une incroyable chose de songer que tout ce que nous construisions de matériel, peut être insignifiant quand nous nous rendons compte que finalement vivre est le plus important.
    Vous avez le temps, mais vous êtes persuadé que cette pratique n’est pas pour vous. Je vous rassure, il y a des moyens d’y arriver. En réalité, tout ce dont vous avez besoin c’est d’arrêter l’avalanche de pensées qui enchainent des obligations au travail, à la maison, en famille, avec les amis, etc. Pour ce faire, essayez de réaliser une activité qui vous plaît et faites en sorte de rester concentré.

    Avant, quand j’allais nager, ma tête continuait soit au travail, soit plongée dans les soucis que je me faisais toute seule. Je ne remarquais rien autour de moi, sauf si bousculée par quelqu’un d’autre.
    Aujourd’hui, je me concentre dans mes mouvements, j’entends le bruit de l’eau et ma respiration. Il m’arrive même de sourire quand je prends un coup dans la figure.
    La même chose se passe quand je me promène seule dans la nature. J’arrive maintenant à entendre le craquement du bois, le souffle du vent et le chant des oiseaux. J’aperçois la végétation et tout ce qu’il y a de merveilleux à contempler. Ainsi, quand je rentre chez moi, je me sens ressourcée et pleine d’énergie pour faire face aux défis.
    Peu importe l’activité qui vous parle le plus. Vous pouvez faire du catch, de la boxe, des sports extrêmes ou alors faire votre première lessive maison. L’important c’est de réaliser l’activité en pleine conscience en impliquant tous vos sens.
  • Chercher l’aide d’un expert, quand vous pensez que seuls vous n’arriverez pas à éliminer ce qui vous angoisse constamment.
  • Apprendre à dire non si vous savez d’avance que vous n’aurez pas le temps de réaliser ce que l’on vous propose ou que cela ne vous apportera rien. Évitez de gâcher votre temps, il est précieux pour réaliser des activités qui vous tiennent à cœur.
  • Accepter la personne que vous êtes, ne cherchez pas à être quelqu’un d’autre que vous ne saurez pas gérer. Vous pouvez néanmoins améliorer certains aspects de votre personnalité, seulement si vous pensez que cela vous aidera à vivre mieux. N’oubliez jamais que certaines de vos faiblesses peuvent en effet devenir une force.
  • Sortir de la zone de confort, c’est bien ce qui vous aidera le plus à évoluer.
  • Avoir le courage de se débarrasser de ce qui est toxique. N’ayez pas peur du changement, il vaut mieux essayer que de passer sa vie à le regretter.
  • Lire «Les quatre accords toltèques». Ce livre de Miguel Ruiz est susceptible de changer notre vie lorsque nous intégrons les 4 accords au quotidien.
  • Faire du rangement dans son environnement. Cela peut contribuer à apaiser l’esprit et déclencher l’envie de prendre soin également de son mental.
    N’hésitez pas à lire ma réflexion à ce sujet dans l’article «Adieu le désordre, salut la nouvelle vie»

Merci du temps que vous avez accordé à cette réflexion, j’espère vous avoir apporté quelque chose d’utile.

Partager:
Catégorie:Bien-être
Post précédent
L’état d’esprit éco-responsable
Post suivant
des « déchets » dans votre boite à pharmacie ?

0 Laisser un commentaire

Répondre